Premier projet place Lemmens


Maître de l’ouvrage

ULAC

Description du projet

Ces rénovations sont le premier projet de création de logements mené par l’ULAC avec la collaboration technique du CRU. Il entendait répondre à diverses problématiques dont le manque de logements pour les grandes familles, la présence de nombreux chancres dans les environs de la place Lemmens et le manque de formation dans un quartier où le chômage est supérieur à la moyenne bruxelloise.

Le Contrat de Quartier de la Rosée avait beau être en cours à cette période, aucun budget n’était prévu pour la rénovation de ces bâtiments place Lemmens, tous à l’état de chancres.

L’étude de faisabilité sur ces 6 maisons a été réalisée par l’ULAC en collaboration avec la FEBUL (Fédération Bruxelloise des Unions de Locataires) et le CRU : elle permettait la création de 13 logements !

En mai 1999, l’ULAC signait un contrat d’emphytéose d’une durée de 49 ans avec la Commune d’Anderlecht.

Une garantie financière fut octroyée par La Fondation Roi Baudouin, palliant au défaut de garantie hypothécaire qui aurait dû être obtenue pour contracter l’emprunt bancaire.

La collaboration avec le secteur de l’insertion socioprofessionnelle était une donnée importante du projet : un partenariat avec l’asbl STREAM-Energy TEAM (devenu CASABLANCO entre temps) a été mis en place pour le déshabillage et les travaux de parachèvement des maisons. Ils avaient de leur côté obtenu un soutien financier pour monter une équipe à cet effet et acheter les matériaux nécessaire aux travaux de plafonnage, cloisons, carrelage et peinture. (entre autres). L’équipe technique de la FEBUL a également pu organiser des formations en peinture sur les chantiers.

La mission d’architecture a été confiée à un bureau indépendant pour ce qui concerne les travaux confiés à des « entreprises classiques » : le CRU a encadré, organisé et planifié tous les travaux de parachèvement entrepris par les équipes ISP.

4 Lemmens

Budget/financement

Type de logements

Durée du chantier

1.460.000€ dont : emprunt de 23 ans auprès de la banque Triodos, garantie bancaire de la Fondation Roi Baudouin, subside « insertion » du Contrat de Quartier Rosée, fonds Urban, primes régionales à la rénovation et à l’embellissement des façades.

3 x 2 chambres
4 x 3 chambres
4 x 4 chambres
2 x 5 chambres

de mi-2002 à début 2004